balancier


balancier

balancier [ balɑ̃sje ] n. m.
• 1590; « fabricant de balances » XIIIe; de balancer
1Pièce dont les oscillations régularisent le mouvement d'une machine. Le balancier d'une horloge. Une montre à balancier compensateur. chronomètre.
2Par anal. Long bâton dont se servent les danseurs de corde pour maintenir leur équilibre. contrepoids.
Flotteur de bois fixé à une embarcation pour la stabiliser. Voilier, pirogue à balancier ( prao) .
3Techn. Presse servant à frapper des monnaies.
4Zool. Organe stabilisateur des diptères.

balancier nom masculin (de balance) Pièce mobile autour d'un axe, animée d'un mouvement oscillatoire et destinée, le plus souvent, à transformer ou à régulariser un mouvement. Longue perche utilisée par les funambules pour tenir l'équilibre. Armement Organe métallique de la suspension des chars, qui rattache de façon souple un ou plusieurs galets à la caisse. Entomologie Chez les insectes diptères, organe pair issu du métathorax, résultant de la régression de la seconde paire d'ailes ancestrale et jouant un rôle majeur dans l'équilibre en vol. Horlogerie Synonyme de pendule (nom masculin). Volant d'inertie des montres et réveils. (Accouplé avec un spiral, il sert d'oscillateur et d'organe réglant grâce à ses oscillations isochrones.) Mines Pièce oscillante dans un appareil de sondage par battage. Monnaies Première machine à percussion au moyen de laquelle on a frappé les monnaies et les médailles. (Il sert encore pour les médailles, mais a été remplacé par les presses pour les monnaies.) Pétrole Bras horizontal d'une installation de pompage sur un puits de pétrole. Reliure Presse à dorer utilisée dans les ateliers de dorure et de reliure industrielle. ● balancier (synonymes) nom masculin (de balance)
Synonymes :
- Horlogerie. pendule (nom masculin)

balancier
n. m.
d1./d Pièce oscillante qui sert à régler le mouvement d'une horloge ou d'une montre.
d2./d Longue perche utilisée par les funambules pour se maintenir en équilibre.
d3./d Flotteur placé sur le côté d'une embarcation pour en assurer la stabilité. Pirogue à balancier.
d4./d ENTOM Organe propre aux diptères, aile atrophiée qui sert à diriger et à régulariser leur vol.

I.
⇒BALANCIER1, subst. masc.
A.— Pièce servant à régulariser le mouvement d'un mécanisme. Le balancier d'une pendule, d'une horloge :
1. Il s'y était ajouté une horloge, près de la cheminée; elle était haute comme une armoire; son balancier qui s'élargissait en une corbeille de fruits d'or, battait à coups profonds.
ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 450.
Spéc. Balancier compensateur. ,,Balancier combiné de façon que les dilatations produites sur lui par les variations de température soient compensées par des dilatations en sens contraire`` (Lar. encyclop.). Balancier à ressort. ,,Balancier dont les oscillations sont régularisées au moyen d'un ressort`` (Lar. encyclop.).
P. métaph. ou au fig. Symbole des rythmes de la vie avec leur régularité mais aussi leurs contradictions, leurs hésitations :
2. Elle est toute à la volupté de cette heure d'instinctivité pure, où la pensée, ce balancier inquiet et toujours en mouvement de la vie, s'arrête; où la perception du temps qui s'écoule, cesse, tandis que le corps seul vivant s'épanouit dans un indicible bien-être des membres.
J. PÉLADAN, Le Vice suprême, 1884, p. 2.
3. ... il ne perçoit pas, sous cette agitation ininterrompue des jours, le battement du balancier, large et lent, qui marque le rythme de l'être intérieur.
R. ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1928, p. 24.
4. Le gouvernement de Londres affecta, pendant plusieurs jours, de n'avoir aucune affaire à traiter avec nous et de nous fermer ses portes, ce qui m'amena, de mon côté, à suspendre toute participation des Français libres à la radio de Londres. Cependant, suivant le rythme de l'habituel balancier, la reprise des relations suivit bientôt ces désagréments.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 201.
B.— Dispositif, organe, mouvement servant à maintenir l'équilibre ou la stabilité.
Spécialement
1. CIRQUE. Longue perche dont se servent les funambules, les danseurs de corde pour se tenir en équilibre :
5. Sur la corde tendue un jeune voltigeur
Apprenoit à danser; et déjà son adresse,
Ses tours de force, de souplesse,
Faisoient venir maint spectateur.
Sur son étroit chemin on le voit qui s'avance,
Le balancier en main, l'air libre, le corps droit,
Hardi, léger autant qu'adroit; ...
FLORIAN, Fables, Le Danseur de corde, 1792, p. 94.
P. métaph. :
6. Se sentir assez ambitieux pour donner un superbe coup de pied à la corde roide sur laquelle il faut marcher avec l'assurance du sauteur qui ne tombera pas, et avoir trouvé dans une charmante femme le meilleur des balanciers!
BALZAC, Le Père Goriot, 1835, p. 45.
2. P. anal.
ENTOMOLOGIE :
7. Il y a toujours au-dessous de l'aile, dans les insectes qui n'en ont que deux, un autre petit rudiment d'aile, de figure alongée et cylindrique, terminé par un petit bouton ou petite tête solide. On nomme cette partie le balancier, parce qu'on suppose qu'elle sert à l'insecte pour maintenir l'équilibre de son corps dans le mouvement rapide de ses ailes.
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 1, 1805, p. 461.
MAR. Ensemble de pièces de bois que l'on fixe en dehors d'une pirogue pour l'empêcher de chavirer.
3. Loc. En balancier :
8. Les Chinois en jettent partout [des ponts]; (...) et ils les construisent de cent manières différentes, en arc-en-ciel, en levier, en balancier...
Ch. BLANC, Gramm. des arts du dessin, 1876, p. 125.
9. Il s'agit, en équilibre dans mon cuveau sur le pied droit, de me renverser en arrière le plus possible, la jambe gauche levée très haut, le bras droit en balancier, la main gauche sous la nuque.
COLETTE, Claudine à Paris, 1901, p. 106.
C.— TECHNOLOGIE
1. Organe ou appareil servant à amortir ou à répartir un mouvement, une poussée, un choc, etc.
En partic., ARTILL. Affût à balancier :
10. L'affût du mortier marin est (...) un affût à balancier, qui réduit au minimum la percussion sur les ponts, ...
A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouv. matériel naval, t. 2, 1899, p. 195.
2. Appareil servant à amplifier un mouvement ou une force.
En partic. :
a) MÉCAN. Presse utilisée en forge pour le découpage des tôles. MINES. ,,Pièce oscillante dans un appareil de sondage par battage`` (Lar. encyclop.) :
11. Le battage exige que l'on soulève la tige d'une certaine hauteur, formant la levée, pour la laisser ensuite retomber par son poids. On se sert à cet effet du levier de battage, appelé aussi balancier, ou bascule.
J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, pp. 120-21.
b) MONNAIE. Machine utilisée autrefois pour la frappe des monnaies, des médailles, etc. :
12. Le génie ressemble au balancier qui imprime l'effigie royale aux pièces de cuivre comme aux écus d'or.
HUGO, Cromwell, préf., 1827, p. 30.
HIST. Supplice du balancier :
13. La même défaite fut essuyée par Philippe le Bel quand il fit donner la question du balancier en sa présence aux Templiers. Ce supplice consistait à soumettre la poitrine du patient au coup d'une des branches du balancier avec lequel on frappait la monnaie, et que l'on garnissait d'un tampon de cuir.
BALZAC, Sur Catherine de Médicis, Le Martyr calviniste, 1841, p. 161.
P. métaph. :
14. ... chaque jour, depuis le berceau, le balancier frappait ces âmes à l'effigie ancienne de quelques vérités très simples, qui avaient pris des formes matérielles aussi indiscutables que les contours de l'autel, du calice, de l'hostie.
DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 433.
c) Presse pour graver sur bois :
15. Les épreuves [de gravures sur bois], faites au balancier et au brunissoir avec un talent tout particulier, sont données aux conducteurs en vue de la mise en train.
E. LECLERC, Nouv. manuel complet de typogr., 1932, p. 551.
3. Organe de transmission d'un mouvement ou d'une force.
MÉCAN. [En parlant d'une machine à vapeur] Organe permettant de transmettre le mouvement du piston à un arbre moteur.
MUS. Extrémité des touches d'un piano :
16. Chaque touche, blanche ou noire, agit, (...) comme un levier (...) dont l'extrémité, dite balancier, vient au contact du mécanisme...
G. HUBERSON, Nouv. manuel complet de l'accordeur et du réparateur de pianos, 1926, p. 40 (encyclop. Roret).
PÉTROLE. Bras horizontal qui actionne la pompe d'un puits de pétrole.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1601 horlog. « pièce mue par un mouvement de va-et-vient régulier » (CHARRON, Sag. 1. II, p. 329 dans GDF. Compl. : Voyci donc une preud'homie essentielle, radicale et fondamentale, nee en nous de ses propres racines, par la semence de la raison universelle qui est en l'ame, comme le ressort et balancier en l'horloge); 1676 technol. (A. FÉLIBIEN, Des Principes de l'archit., (...), Paris, J.-B. Coignard, p. 485 : Balancier, c'est la poignée de fer qui tient la Balance suspenduë par le milieu); 1676 numism. (Ibid., p. 486 : Balancier. Machine à faire les Monnoyes, les Jettons et les Medailles); 1680 (RICH. : Balancier de tourne-broche); 1687 mar. « balancier de boussole, de compas » (DESROCHES, Dict. des Termes propres de Marine dans JAL2); 1797 id. pirogue à balancier (Voyage de La Pérouse, t. 3, p. 233, ibid. : leurs pirogues sont à balancier, très petites; et ne contiennent assez ordinairement que cinq ou six personnes).
Dér. de balancer; suff. -ier.
STAT. — Fréq. abs. littér. :209. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 303, b) 388; XXe s. : a) 395, b) 182.
II.
⇒BALANCIER2, subst. masc.
MÉTROL. Celui qui fabrique ou vend les poids, les balances et autres instruments qui servent à peser.
Prononc. :[]. Homon. : (vous) balanciez. Étymol. et Hist. 1292 « artisan qui fabrique et vend des poids et des balances » (GÉRAUD, Paris sous Philippe-le-Bel d'après le rôle de la taille imposée aux habitants de Paris en 1292, p. 43 : Guillaume, le balancier, 12 sous). Dér. de balance; suff. -ier.

1. balancier [balɑ̃sje] n. m.
ÉTYM. XIIIe; de 1. balance.
Vx ou techn. Celui qui fabrique et vend des balances, des poids étalonnés.REM. Le féminin balancière [balɑ̃sjɛʀ] est virtuel.
tableau Noms de métiers.
HOM. 2. Balancier.
————————
2. balancier [balɑ̃sje] n. m.
ÉTYM. 1590; de balancer.
1 Pièce dont les oscillations régularisent le mouvement (d'une machine, d'un instrument). || Le balancier d'une horloge, d'une pendule, d'une montre. || Une montre à balancier compensateur. Chronomètre. || On attache à l'extrémité inférieure du balancier d'une pendule un petit poids de cuivre pour en abaisser le centre de gravité. || Balancier de métronome (cit.).
1 Évariste attendait, et, comme au balancier d'une horloge, il mesurait le temps aux battements de son cœur.
France, Les dieux ont soif, p. 40.
2 La pendule du cabaret dont le balancier va et vient dans le silence chargé d'ombres.
A. Artaud, Scenari, in Œ. compl., t. III, p. 41.
Fig. || Le balancier des élections anglaises ramène tour à tour au pouvoir les conservateurs et les travaillistes.
Par anal. Long bâton dont se servent les danseurs de corde, les funambules pour maintenir leur équilibre. Contrepoids.
2 Pièce servant à transmettre un mouvement, une force.Mécan. || Balancier d'une machine à vapeur : pièce qui transmet le mouvement de va-et-vient du piston et le transforme en un mouvement de rotation par l'intermédiaire d'une bielle ou d'une manivelle.
3 Un énorme balancier s'élevait et s'abaissait successivement au-dessus du pont; à l'une de ses extrémités s'articulait la tige d'un piston, et à l'autre celle d'une bielle, qui, transformant le mouvement rectiligne en mouvement circulaire, s'appliquait directement à l'arbre des roues.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, 1873, p. 207.
Techn. Bras horizontal de la pompe d'un puits de pétrole.
Mar. Pièce de bois fixée sur une pirogue pour l'empêcher de chavirer.Loc. Pirogue à balancier.
4 Voilà, on a fait le tour. Non, j'oubliais la pirogue à balancier sous les cocotiers de la plage, avec laquelle O'Conor pêche de temps en temps (…)
Bernard Moitessier, Cap Horn à la voile, p. 150.
3 Zool. Chacun des deux petits appendices remplaçant les ailes postérieures des diptères (comme la mouche), qui sont des organes d'équilibre en vol.
HOM. 1. Balancier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • balancier — 1. (ba lan sié ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : les balanciers et.... dites : les ba lan sié z et....) s. m. 1°   Pièce qui, ayant un va et vient régulier, régularise le mouvement d une machine, d une horloge. •   Je n entends au …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • balancier — Balancier. s. m. Piece d horloge, qui par son balancement regle le mouvement de l horloge. L usage du balancier est une des plus belles inventions de la méchanique. charger le balancier. Balancier de tourne broche, C est une verge de fer qui est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Balancier [1] — Balancier, als Maschinenteil, vermittelt hin und hergehende Bewegungen mehrerer Gestänge (Pleuel , Kurbel , Pumpenstangen) unter Schwingung um einen Festpunkt. s. Balanciermaschinen und Lokomotive. Die Balanciere (Schwingen) werden zumeist… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Balancier — (fr., spr. Batangsich, Balancirbalken), 1) der Wagebalken, s.u. Wage; auch 2) dem Wage. balken ähnliche Theile od. gleicharmige Hebel an Maschinen, so eiserne Stange an den Druckwerken der Münze (s.d.); 3) Wagebalken an der Dampfmaschine, sd.; 4) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Balancier — (franz., spr. langßjē), doppelarmiger, gewöhnlich um eine horizontale Achse drehbarer Hebel, der eine Kraft am einen Ende aufnimmt und vermittelst des andern mit passender Änderung weiter überträgt. Balanciers werden aus Gußeisen oder… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Balancier [2] — Balancier, Balancierpresse, s. Spindelpresse …   Lexikon der gesamten Technik

  • Balancier — Le nom est très rare. Les plus anciennes mentions connues le situent dans l Aube. Il désigne sans doute un peseur, ou encore un fabricant de balances …   Noms de famille

  • Balancier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Balancier », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) …   Wikipédia en Français

  • Balancier — Ein Balancier bezeichnet ein Bauteil einer Dampfmaschine, einer Pumpe zur Erdölförderung oder einen Bestandteil der Traktur einer Orgel. Ein Balancier im Bergbaumuseum Bochum …   Deutsch Wikipedia

  • BALANCIER — s. m. Pièce qui a un mouvement d oscillation, et qui sert à régler le mouvement général de toutes les pièces d une machine. L usage du balancier est une des plus belles inventions de la mécanique. Le balancier d une horloge, d une pendule, d une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.